Mongo Beti fut un écrivain prolixe et iconoclaste dans la marche de la littérature négro-africaine d'expression française. Il fut également l'objet de nombreuses controverses dans les milieux intellectuels et universitaires en particulier. Son écriture est soutenue par une conscience politique forte, certes. Mais au-delà des questions liées au colonialisme, au néocolonialisme, à la dictature, elle se dévoile comme une analyse méticuleuse du choc des cultures. Car elle pose la problématique de la survivance identitaire des cultures minoritaires.

Se voulant une contribution à la commémoration de la mémoire de Mongo Beti, cette réflexion collective trouve tout son sens dans sa tentative de mesurer avec objectivité l'étendue de sa réflexion, son apport à la défense et l'affirmation de la culture, de la civilisation et de l'identité négro-africaines et à l'élaboration d'une civilisation mondiale.