La France contre l'Afrique
Retour au Cameroun

    Depuis le début des années 2000, l'empire post-colonial  de la France en Afrique n'en pas de se décomposer : concurrencée par d'autres puissances, contestée par une jeunesse révoltée, la " Françafrique" semble bien avoir vécu. Mais son empreinte séculaire se fait toujours sentir, et les discours nostalgiques expliquant " comment la France a perdu l'Afrique" n'aident guère à comprendre les drames qui déchirent aujourd'hui le continent.

    Le cas du Cameroun, dirigé depuis 1982 par l'inamovible obligé de l’Élysée Paul Biya, est à cet égard exemplaire. D'où l'importance de lire ou relire ce livre du grand écrivain et militant des libertés Mongo Beti, initialement paru en 1993. Celui-ci n'a rien perdu de son activité, comme l'explique dans une préface inédite s veuve Odile Tobner, qui a poursuivi, à la tête de l'association Survie, le combat longtemps partagé avec son mari.

    Mongo Beti livre ici le récit  de son retour dans son village natal, au sud du Cameroun, après plus de trente ans d'exil. Un récit concret, passionnant, qui part de la vie quotidienne des femmes et des enfants dans la brousse, se poursuit dans les grandes villes rongées par le chômage et la misère, et se termine par une mise en cause radicale de la corruption des élites trop longtemps tenues à bout de bras par l’État français pour maintenir son rêve de grande puissance.